L ‚éducation au développement durable

Le 8 octobre 2012,Le MENFP avait invité à une conférence de presse « L’éducation » au développement durable ». Le 18 octobre, le dossier a été présenté à la commission compétente de la Chambre des Députés.

Ce qui m’a frappé tout de suite : L’ONU a proclamé la décennie 2005-2014 « Décennie pour l’éducation au développement durable. » Le gouvernement a mis en place un « comité interministériel pour l’éducation au développement durable » en février 2008. En octobre 2012, le MENFP nous présente son résultat –il ne reste plus grand-chose de la décennie !

Mais, mieux vaut tard que jamais, les résultats me semblent pour le moins intéressants.

Deux documents nous ont été présentés :

1)  Apprendre le développement durable – agir pour l’avenir ; Stratégie nationale pour un développement durable

2)  Recueil des acteurs de l’Education au Développement durable au Luxembourg

Un système scolaire qui soutient la formation de citoyens critiques, conscients, émancipés est certes une nécessité, mais déjà le fait que l’élaboration d’une stratégie nationale a pris un temps énorme, montre que le développement durable est un processus qui prend son temps. Tout en admettant que dans nos écoles et surtout dans nos lycées (classiques), nous sommes assez éloignés de multiples aspects sociaux et sociétaux du quotidien, une stratégie pour un développement durable semble nécessaire et toucher tous les domaines scolaires.

Ainsi toutes les bonnes idées et toutes les bonnes intentions retenues dans le 1er fascicule du Ministère sont les bienvenues –sans être nouvelles. Reste la question « comment transmettre la stratégie du développement durable dans la vie de tous les jours de nos écoles ? » Une première piste me semble être la formation initiale des enseignants. Une deuxième devrait être la mise à disposition de moyens et de contacts à des acteurs intéressés dans les écoles. Ainsi le « Recueil des acteurs de l’Education au Développement durable au Luxembourg » semble être une aide à la fois utile et pratique pour tous les enseignants intéressés. Néanmoins, le sommaire de cette brochure ne m’a pas convaincu. Parmi les acteurs de l’Education au Développement Durable ne figurent ni le Mouvement Ecologique, ni Greenpeace, ni la fondation Oekofonds ! J’y trouve le Naturpark Öwersauer, mais pas celui de l’Our. Des 20 projets d’établissements seulement trois projets d’établissements sont qualifiés comme admissibles à la brochure. Ce qui me fait douter de la définition de développement durable ou bien de la définition de projet d’établissement. Ne connaissant pas les motivations des membres du comité interministériel, le sommaire reste mystérieux à mes yeux. Pour devenir durable, ce recueil devrait être soumis à une mise à jour regulière et critique.

Dieser Beitrag wurde unter Educatioun abgelegt und mit , verschlagwortet. Setze ein Lesezeichen auf den Permalink.

Kommentar verfassen

Trage deine Daten unten ein oder klicke ein Icon um dich einzuloggen:

WordPress.com-Logo

Du kommentierst mit Deinem WordPress.com-Konto. Abmelden / Ändern )

Twitter-Bild

Du kommentierst mit Deinem Twitter-Konto. Abmelden / Ändern )

Facebook-Foto

Du kommentierst mit Deinem Facebook-Konto. Abmelden / Ändern )

Google+ Foto

Du kommentierst mit Deinem Google+-Konto. Abmelden / Ändern )

Verbinde mit %s