Chaire de recherche en études parlementaires

P1050146

La Chambre des Députés du Grand-Duché de Luxembourg a, depuis 2011, une convention avec l’université du Luxembourg, concernant la mise en place d’une Chaire de recherche en études parlementaires.

La Chaire de recherche fonctionne en étroite relation avec le Président de la Chambre des Députés, Mars Di Bartolomeo, le Secrétaire général, Claude Frieseisen et le Comité de pilotage composé des députés Claude Adam, Taina Bofferding, Alex Bodry, Eugène Berger et Laurent Mosar et d’un Comité scientifique composé de Jean Garrigues, professeur des Universités en histoire parlementaire et politique, Université d’Orléans, directeur de la revue Parlements et d’Eric Montigny, enseignant- chercheur en sciences politiques, Université Laval (Québec), directeur de la chaire de recherche sur la démocratie et les institutions parlementaires de l’Assemblée nationale du Québec.*

Le 3 février 2015, Philippe Poirier, titulaire de la Chaire susmentionnée, a eu une entrevue avec déi gréng afin de s’échanger sur les recherches utiles et réalisables dans le cadre de la convention.

Les idées discutées tournaient autour de l’organisation de forums pour citoyens, de certaines études comparatives touchant par exemple le statut du député, des modèles participatifs, des constitutions modernes…

La Chambre des Députés du Luxembourg  a commandité des projets de recherche  par rapport aux élections législatives et européennes. Ces projets servent à mieux comprendre le fonctionnement du système politique luxembourgeois et des rapports de forces qui se manifestent aux élections.

Des expériences islandaises, irlandaises et de l’Etat de l’Oregon (aux Etats-Unis) touchant l’organisation de forums publics ont été évoquées. Dans ces Etats, les citoyens auraient été pleinement impliqués dans le cadre de révision de la Constitution. L’organisation de forums pour citoyens dans le cadre du référendum du 7 juin 2015 a bien été discuté dans le groupe de pilotage de la Chaire, mais n’a pas été retenu, e.a. parce que le calendrier très serré n’avait pas laissé le temps de clarifier des détails concernant l’échantillon, le déroulement et surtout la publication et les suites à réserver à ces forums. D’ailleurs les expériences faites en Islande, en Irlande et en Oregon sont loin d’être transmissibles un à un au Luxembourg.

L’importance de tels forums n’a cependant pas été mise en doute et je suis sûr que l’organisation du deuxième référendum sur l’ensemble de la constitution luxembourgeoise, prévu pour 2016, permettra le recours à ce moyen.

 

*http://wwwfr.uni.lu/recherche/flshase/institut_de_science_politique/chaire_de_recherche_en_etudes_parlementaires
Dieser Beitrag wurde unter Politik veröffentlicht. Setze ein Lesezeichen auf den Permalink.

Kommentar verfassen

Trage deine Daten unten ein oder klicke ein Icon um dich einzuloggen:

WordPress.com-Logo

Du kommentierst mit Deinem WordPress.com-Konto. Abmelden / Ändern )

Twitter-Bild

Du kommentierst mit Deinem Twitter-Konto. Abmelden / Ändern )

Facebook-Foto

Du kommentierst mit Deinem Facebook-Konto. Abmelden / Ändern )

Google+ Foto

Du kommentierst mit Deinem Google+-Konto. Abmelden / Ändern )

Verbinde mit %s