AP de l’OTAN: La Syrie

Palais des Congrés

Palais des Congrés

Les vents du printemps arabe se sont transformés en cyclones d’automne en Syrie. Il y a une surenchère de la crise : intérêts confessionnels, régionaux et internationaux, tout se heurte en Syrie. Les résolutions de la ligue arabe ne sont pas appliquées, l’ONU est incapable d’imposer un cessez-le-feu.

Salam Kawakibi, chercheur et président de l’association « Initiative pour une nouvelle Syrie », a fait un bilan amer de la situation. Il a intitulé son exposé : « La guerre contre les civils et non la guerre civile, la Syrie après deux ans de révolution. » Selon lui, la révolution syrienne avait commencé le 15 mars 2011 comme une révolution pacifique et a tourné en guerre atroce suite à l’acharnement du régime. Il a décrit le régime d’Assad comme n’étant ni laïque (des groupes jihadistes ont été créés par le régime, d’innombrables mosquées ont été construites) ni socialiste (installation du capitalisme d’Etat et d’un régime mafieux). Evidemment,  l’opposition est fragmentée après des décennies de répression. L’opposition de la Chine et de la Russie à une intervention plus décidée de l’ONU seraient bien vue par l’Occident, parce que l’Occident n’a pas de vision pour la Syrie. D’autres intervenants ont admis que le régime d’Assad n’était pas encore sur le point de s’effondre. Assad a retiré ses troupes de certaines régions moins importantes pour lui. Il a abandonné de larges parties du pays sans faire de compromis, il semble vouloir réduire la Syrie en différents fiefs plutôt que de rendre le pouvoir. La Russie semble actuellement considérer l’anarchie en Syrie comme pire qu’une perte d’influence, pour l’Iran par contre, l’anarchie dans le pays serait préférable à une victoire de l’opposition.

La plus grande faiblesse de l’opposition est le manque de contrôle des troupes rebelles, des troupes qui diffèrent largement en ce qui concerne les idéologies et les buts qu’ils veulent atteindre. Même si Assad devrait chuter, la guerre continuerait très probablement.

Les pays voisins de la Syrie sont confrontés avec une arrivée massive de réfugiés de la Syrie. La Jordanie accueille entre 2000 et 3000 personnes par jour. La Jordanie ne peut plus s’occuper d’une façon adéquate des réfugiés. Les ressources budgétaires étant limités, il y a un risque de déstabilisation éminent. Le Liban connait des violences entre groupes qui soutiennent et qui combattent Assad. Le Liban risque de voir le même sort que la Syrie. Le rôle de la diaspora Syrienne a été évoqué, une diaspora qui est apparemment responsable pour une majeure partie de l’aide humanitaire dans le pays. Livrer des armes aux rebelles, une demande de Salam Kawakibi, compréhensible face à un adversaire très bien armé, risquerait d’aggraver la situation sur plusieurs plans selon l’avis de nombreux intervenants. Les Etats-Unis ont été critiqués par certains orateurs : ils investissaient plus dans les monarchies autoritaires que dans les nouvelles démocraties, ils dépenseraient plus pour l’armement que pour le maintien de la paix.

La disparition de l’Etat Syrien risquerait de déstabiliser l’ensemble du Proche-Orient pour plusieurs décennies. « Le diable qu’on connaît est mieux que le diable qu’on ne connaît pas ». Serait-ce une raison de ne pas combattre le régime d’Assad ? Est-ce la raison pourquoi il n’y a pas eu d’instauration d’une zône d’exclusion aérienne comme en Libye ? L’Union Européenne a plutôt réagit au lieu d’agir. Les Européens n’avaient pas compris le régime Assad, ils pensaient qu’il allait tout simplement se retirer.

 

Dieser Beitrag wurde unter Politik abgelegt und mit , verschlagwortet. Setze ein Lesezeichen auf den Permalink.

Kommentar verfassen

Trage deine Daten unten ein oder klicke ein Icon um dich einzuloggen:

WordPress.com-Logo

Du kommentierst mit Deinem WordPress.com-Konto. Abmelden / Ändern )

Twitter-Bild

Du kommentierst mit Deinem Twitter-Konto. Abmelden / Ändern )

Facebook-Foto

Du kommentierst mit Deinem Facebook-Konto. Abmelden / Ändern )

Google+ Foto

Du kommentierst mit Deinem Google+-Konto. Abmelden / Ändern )

Verbinde mit %s