Assemblée parlementaire de l’OTAN au Maroc

P1020390Le 82e Rose-Roth séminaire à Marrakech, d’ailleurs le premier séminaire de ce genre en Afrique du Nord,  s’ouvre avec des remarques de bienvenues du président de la Chambre des représentants et du président de la Chambre des conseillers du Maroc. Et tous les deux commencent leurs discours avec la formule « Au nom de Dieu clément et miséricordieux. »P1020391

A chacun ses formules de politesse. Néanmoins, cela m’a rappelé le roman « L’immeuble yacoubain » de l’écrivain égyptien Alaa El Aswany ou l’invocation de Dieu pour tout geste aussi malhonnête et malveillant soit-il, m’avait déjà agacé : Ainsi l’officier de police dit à sa victime, avant de la faire tabasser: « Par Dieu tout-puissant, tu me fais pitié ». Un étudiant tué lors d’affrontement est compté parmi ceux qui sont retournés à Dieu. « Nous demandons à Dieu de lui pardonner tous ses péchés, de le recouvrir de sa grâce et de lui accorder sa récompense au paradis, avec la permission de Dieu. » …

Les représentants du Maroc se sont montrés très fiers de la nouvelle constitution de leur pays, qui a été, selon eux, préparée de longue date par le roi Hassan II et puis par Mohammed VI, des rois qui „écoutaient et tenaient compte des aspirations du peuple“.  Comme principales améliorations de la nouvelle constitution du 1er juillet 2011, sont surtout énumérées la protection des Droits de l’homme et la lutte contre toutes les discriminations. La nouvelle Constitution, qui a été une réaction aux mouvements de contestations qu’a connus le monde arabe à partir de décembre 2010, puise l’essentiel de ses dispositions dans les propositions des instances politiques, syndicales, associatives et de jeunesse.

Le Maroc a réussit à absorber certains chocs qui ont bouleversé d’autres pays de la région. Les moyens du parlement ont été augmentés, les prérogatives du roi ont été réduites, les attributions pour le chef de gouvernement ont été élargies. Il ne me revient pas de juger les effets bénéfiques de la nouvelle constitution du Maroc, j’ai tout simplement des problèmes avec des formulations comme celles d’une députée marocaine qui déclare que « grâce à Dieu et à la volonté royale, la nouvelle constitution a fait évoluer le Maroc. »

En ce qui concerne l’égalité entre hommes et femmes, la même parlementaire que je viens de citer, s’est indignée : « Je vois des délégations entièrement masculines et des panels entièrement masculins ici, et alors vous venez nous dire qu’on ne respecte pas les droits de la femme au Maroc ! » Evidemment, la question de l’égalité entre hommes et femmes ne se limite pas à la composition de quelques délégations du parlement de l’OTAN, mais la remarque était quand-même pertinente. 17% des élus de la Chambre des représentants du Maroc sont de sexe féminin.

Il est évident que des problèmes persistent.  Ainsi p. ex. les juges sont très mal payés au Maroc ce qui ouvre largement le terrain pour toute tentative de corruption.

Dieser Beitrag wurde unter Politik abgelegt und mit verschlagwortet. Setze ein Lesezeichen auf den Permalink.

Kommentar verfassen

Trage deine Daten unten ein oder klicke ein Icon um dich einzuloggen:

WordPress.com-Logo

Du kommentierst mit Deinem WordPress.com-Konto. Abmelden / Ändern )

Twitter-Bild

Du kommentierst mit Deinem Twitter-Konto. Abmelden / Ändern )

Facebook-Foto

Du kommentierst mit Deinem Facebook-Konto. Abmelden / Ändern )

Google+ Foto

Du kommentierst mit Deinem Google+-Konto. Abmelden / Ändern )

Verbinde mit %s