La nouvelle bibliothèque nationale de Luxembourg

De nouvelles infrastructures sur un nouveau site sont indispensables pour donner à la Bibliothèque nationale de Luxembourg les moyens d’affronter les défis de la société de la connaissance du XXIe siècle[i].

bnl3Le jeudi, 21 mars 2013, le projet de loi 6516 va passer la Chambre des Députés : Enfin un site unique, une surface brute totale de 38.200m2 et une somme de 112.171.000 Euros seront consacrés à une BnL moderne, qui ouvrira ses portes en 2018 (sauf imprévu). La BnL, dans un nouveau bâtiment planifié avec un concept énergétique innovateur, sera enfin en mesure de mieux réagir aux exigences futures adressées à une bibliothèque nationale à vocation multiple d’un pays de taille modeste.

Tout rentrera-t-il enfin dans le meilleur ordre dans le meilleur des mondes possibles ? Pas tout à fait, il y a aussi des bémols ! Faute de planification durable en ce qui concerne l’occupation du sol dans notre Grand-duché, nous construisons des lycées non pas selon la planification d’un plan directeur lycée, mais là où nous trouvons un site disponible. La même remarque vaut pour le site de l’« AgroZenter » et bien d’autres. Et oui, la BNL elle aussi sera implantée sur un site jamais prévu, mais heureusement disponible !

L’option du déménagement de la BnL à Esch-Belval aurait pu être une alternative. Elle n’a pas été retenue, -officiellement parce que le site n’est pas assez accessible. Or, cette option aurait facilité la réalisation de la mission de bibliothèque scientifique et de recherche de la BnL, vu la proximité de l’université et des Centres de Recherche publics. Est-ce qu’il faut maintenant bouder le site retenu au lieu dit „Bricherhaff“ au Kirchberg ? Certainement pas, car on aurait pu trouver pire ! L’accessibilité pour le grand public sera assez bonne, la nouvelle BnL pourra jouer son rôle de bibliothèque patrimoniale et de plate-forme documentaire nationale.

Mais il est tout aussi clair que par le choix de ce site, il faudra évidemment aussi investir dans une 2e bibliothèque, cette fois ci universitaire, à Esch-Belval. Et il faudra investir d’avantage et d’urgence dans les transports publics afin de réduire considérablement le temps du déplacement Belval-Kirchberg et d’améliorer l’accessibilité du Kirchberg pour toutes les régions du pays.


[i] Projet de loi 6516, page 4

 

Dieser Beitrag wurde unter Politik abgelegt und mit verschlagwortet. Setze ein Lesezeichen auf den Permalink.

Kommentar verfassen

Trage deine Daten unten ein oder klicke ein Icon um dich einzuloggen:

WordPress.com-Logo

Du kommentierst mit Deinem WordPress.com-Konto. Abmelden / Ändern )

Twitter-Bild

Du kommentierst mit Deinem Twitter-Konto. Abmelden / Ändern )

Facebook-Foto

Du kommentierst mit Deinem Facebook-Konto. Abmelden / Ändern )

Google+ Foto

Du kommentierst mit Deinem Google+-Konto. Abmelden / Ändern )

Verbinde mit %s